Pourquoi diffuser la joie et préparatifs de Begoodee

Dans un monde qui souffre, Joy for the Planet a pour but de partager, sous forme de reportages, les recettes de ceux qui réussissent à vivre leur joie au quotidien quelques soient les épreuves et les revers de l’existence. Face à un monde en pertes de repères, à des menaces et des problématiques anxiogènes omniprésentes, comment rester confiant et optimiste? Comment garder l’envie de se lever le matin?

Dualisme et condition humaine
Notre monde est dualiste, balançant depuis la nuit des temps entre l’ombre et la lumière, le plaisir et la douleur, la paix et la guerre, la naissance et la mort. C’est ainsi et il n’y a rien à changer. Nous pouvons apprendre à l’accepter, petit à petit, comme un apprivoisement. Notre libre-arbitre s’opère dans le choix de la manière avec laquelle nous abordons les événements de l’existence, agréable ou douloureux. « Rien n’est bon ni mauvais en soi, sinon l’idée qu’on s’en fait » avais-je lu quelque part.

Si déjà nous devons traverser cette expérience terrestre, autant la vivre le plus joyeusement possible, non? Non pas en niant la réalité autour de nous, parfois terriblement corrosive, mais en la transformant avec courage, hauteur et confiance. En dépassant nos peurs et nos conditionnements pour laisser s’exprimer notre essence et notre bienveillance. L’optimisme, prendre du recul sur ce qui nous met à terre, rester ouvert malgré tout, non seulement protège l’organisme mais nous ajuste toujours un peu plus sur les rails de notre destinée. La médecine, la psychiatrie et la psychologie ont amplement montré combien les émotions et pensées négatives nous crispent, nous fatiguent et, à la longue, nous fragilisent. Il ne s’agit pas de refouler nos maux mais de ne pas s’y installer en mettant tout en oeuvre pour en faire des marche-pieds vers la liberté.

Vivre mieux, tout simplement
Joy for the Planet a pour but de vous donner les ingrédients, les formules et les recettes de cuisiner votre destinée pour lui donner la meilleure saveur possible. Pourquoi? Parce que je crois qu’un être de plus sur cette Terre reconnecté à sa joie profonde contribue à alléger non seulement son histoire personnelle mais aussi le sort de toute l’humanité. Vivre et inventer de tous petits bonheurs au quotidien, malgré les événements anxiogènes autour du Coronavirus, c’est se créer un avenir plus ou moins hors de portée des grands malheurs de ce monde. Et c’est aussi entraîner les autres avec soi dans son lumineux sillage…

S’ouvrir à soi, c’est ouvrir en même temps les autres
Une étude menée pendant 30 ans par le scientifique et philosophe David R. Hawkins « Pouvoir contre Force » (Editions Guy Trédaniel) sur les déterminants cachés du comportement humain aurait permis de tirer cette conclusion étonnante:

  1. un optimiste compenserait 90’000 personnes résidant aux plus bas niveaux des énergies.
  2. 1 seul individu qui vibre en accord avec l’énergie de l’amour et du respect pour tout compenserait 750’000 personnes négatives.
  3. Un individu qui vit et vibre en accord avec l’énergie de l’illumination, de la félicité et de la paix infinie va contrebalancer la négativité de 10 millions de personnes (environ 22 sages correspondant à cette définition seraient vivants aujourd’hui).
  4. Un individu qui vit et vibre en accord avec l’énergie de la grâce, du pur esprit qui transcende le corps, dans un monde sans dualité et de complète unité, va contrebalancer la négativité de 70 millions de personnes négatives (environ dix sages correspondent à cette définition)
  5. Un seul avatar vivant au plus haut niveau de conscience au cours de cette période historique où l’utilisation du titre « Seigneur » (Jésus, Krshna ou Bouddha) est appropriée, contre-balançerait la négativité collective de toute l’humanité dans le monde d’aujourd’hui.
  6. La population humaine s’auto-détruirait si elle n’était pas contrebalancée par ces champs d’énergie supérieure.Je ne me profile pas comme ambassadrice de cette théorie dont je n’ai pas les facultés de vérifier la pertinence. Cependant, mon expérience personnelle m’a donné la conviction qu’en étant profondément aligné sur sa mission de vie et ses valeurs, émanait de nous une énergie positive contagieuse et créatrice.

C’est donc pour donner l’envie à chacun d’apprendre à savourer son existence, avec ses ratures ou ses chefs-d’oeuvres, que je souhaite investir toute mon énergie dans Joy for the Planet à travers des reportages en Suisse et en Europe, au service du meilleur de l’Homme.

«J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé. » Voltaire

Voici une vidéo sur les préparatifs de mon bon vieux Fiat Ducato Hymer que j’ai fait joyeusement recustomisé! Avec Yan Ansermier, Paolo Soares et Yves Linder à la mécanique, Sacheen Sierro au marketing et Fabienne Baeschler qui a réalisé les peintures murales à l’intérieur de mon van.

Avatar

Isabelle Alexandrine Bourgeois

Après avoir collaboré pour la télévision, la presse écrite et la radio, Isabelle A. Bourgeois est déléguée humanitaire auprès du CICR avant de devenir rédactrice en chef du magazine du CICR "Avenue de la Paix". En 2018, avec Joy for the Planet, Isabelle traverse 23 pays comme journaliste bénévole pour partager le meilleur de l'homme, raconté dans «La route de la Joie», paru en janvier 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *